+32 497 27 85 32
Zen O Volant - Vivacité - Interview
00:00 / 00:00

Gestion du stress : Généralités

 

La conduite, le trafic routier requièrent un état de vigilance, de concentration.

Cependant, un relâchement de la vigilance au volant de notre part ou d'un autre conducteur peut très vite mener à l'accident avec des conséquences bénignes ou très graves.

 

Un certain niveau de stress est donc un élément incontournable de la conduite, qui est tout-à-fait gérable pour les conducteurs aguerris.

De quel stress parle-t-on ? Il s’agit d'une stimulation, d'une tension plus ou moins intense qui est propre à toute activité humaine.

Pour certaines personnes, ce niveau de stress est bien plus élevé et entraîne une fatigue  conséquente, un sentiment d'insécurité permanent ou alors de la peur, de l’angoisse, voire une phobie de la conduite. Cela peut mener à des blocages empêchant de conduire ou vous obligeant à éviter certains endroits, par exemple.

Et pourtant, ce stress agit comme une protection vis-à-vis de ce qui est perçu par notre cerveau comme un danger pour notre intégrité et notre survie. 


Notre cerveau ne commet jamais d'erreur. Les peurs, angoisses, phobies sont des émotions qui ont leur raison d'être, dont il faut trouver la causalité pour nous en débarrasser. Le stress n’est donc pas notre ennemi, mais un ami qui nous veut du bien.

Les conducteurs débutants sont sujet stress de la 1e expérience de conduite et de l'examen. Certaines personnes sont face à des peurs, angoisses ou phobies par rapport à certaines situations de circulation comme les ponts, l'autoroute, les tunnels, …, ou après un accident.


Pour d'autres, prendre le volant est déjà un obstacle insurmontable.

Votre apprentissage patine, votre moniteur ne s’adapte pas à vos difficultés ?

Vous voulez apprendre à conduire avec une pédagogie différente.

Coaching et/ou Atelier spécifiquement organiser pour :

• Les conducteurs en échec répétitifs à l’examen,

• Les personnes, ayant envie ou besoin de conduire, mais qui n’arrive pas à pousser la porte d’une auto-école,

• Aux étudiants, en grand stress lors des examens

Coaching et/ou Atelier

Vous avez le permis de conduire, mais la conduite est un stress permanent.

Suite à un accident :

• Vous ne conduisez plus

• Vous conduisez, mais vous avez développé une phobie de l’autoroute, des carrefours, des rond-point, … Phobie – Angoisse – Panique … au volant

• Phobie de l’autoroute, des tunnels

• Peur de conduire en ville ou dans des grandes villes

• Peur de conduire hors des parcours connus

Conducteurs débutants

Le stress du 1er contact avec la voiture et la circulation est tout-à-fait normal.

D'abord, vous faites la connaissance de votre moniteur (rice) avec toutes les questions qui vous pouvez vous poser:

  • Sera-t-il (elle) gentil (le)?

  • Sera-t-il patient, tolérant de mes erreurs, encourageant, ou sévère,…?

Ensuite, vous faites connaissance avec la voiture et la circulation. N'oubliez pas que le moniteur ne vous donne la responsabilité de la conduite que progressivement. 

Vous découvrez la technique de conduite, puis, il vous faudra l'appliquer conjointement avec le code de la route. 
Plus tard, vient l'examen, qui est la 2e phase de grand stress pour beaucoup de candidats.

Les causes possibles


Les peurs 

  • de l’inconnu, de la réalité, de l’échec, de l’erreur, du jugement, de décevoir,

  • de ne pas maîtriser, de ne pas y arriver, de l’accident, de la mort.

Les facteurs de pression, que je me mets ou que j'accepte de mon entourage comme :

  • L’obligation de résultat,

  • Le désir intense de conduire,

  • La performance, le perfectionnisme,

  • Les rumeurs et programmations négatives,

  • Ma propre subjectivité et mes a priori.

  • le mot "EXAMEN"

Votre personnalité est un élément important auquel il faut adapter la pédagogie.
Sachez que tout le monde a les capacités pour conduire, mais aussi, que chaque personne a son rythme, ses difficultés, …

Selon votre profil, votre instructeur doit être capable de s'adapter à vous, de vous proposer un langage qui vous est accessible, ...

Les solutions

1. L’aspect technique.

Une technique correcte vous permet d’utiliser votre voiture avec aisance, sécurité et confiance.

Vous pouvez ainsi faire face à toutes les situations de circulation qui se présentent en les gérant en conscience et utiliser 100% de vos capacités d’analyse, de prises de décision et d’action.

Vous ne subissez plus la circulation, vous la gérez.

2. L’aspect énergétique.

Votre position corporelle :

  • De bons réglages de votre position de conduite permet une utilisation optimale des commandes et, aussi, une bonne circulation de votre énergie, pour ensuite,

  • Être à l’écoute de vos émotions, de vos perceptions visuelles, auditives, kinesthésiques,

  • Être attentif.ve. au comportement de votre véhicule, de votre environnement.

Voilà des éléments indispensables pour adopter un comportement adéquat, prendre les bonnes décisions, qui se manifesteront par la justesse de vos interventions.
Il est indispensable d’établir une connexion intime, émotionnelle, charnelle avec votre voiture, faire corps avec elle.

3. L’aspect psychologique.

  • Comment vous voyez-vous dans la circulation? Quelle place devez-vous y prendre? Comment la prendre?

  • Quelle est votre rôle comme candidat au permis ? Qu’attend de vous l’examinateur ?

  • Quelle position énergétique prendre à l’examen ?

Si vous êtes dans une attitude de proie prête à se faire dévorer par le trafic ou l’"examinateur-prédateur", vos chances de réussite sont minimes. Objectiver la situation de conduite ou de l’examen, vous détacher de vos croyances limitantes, des peurs,... Vous aiderons à vous mettre dans une attitude GAGNANTE.

4. Approche personnalisée

Ces 3 angles d’observation sont abordés par rapport à votre personnalité et des besoins qui en découlent. Il s’agira de trouver vos solutions, de désamorcer les blocages, qui vous parasitent lors de l’examen de conduite.

Pour les personnes qui vivent une problématique très intense, d’autres techniques peuvent être mise à votre disposition :​

  • Le rééquilibrage énergétique et quantique.

  • La constellation systémique.

  • La réflexologie faciale

L'examen

Rien que le mot « EXAMEN » en fait frémir plus d’un, plus d’une.

Ce mot fait surgir la notion de jugement, d’intransigeance, d’intolérance, de vulnérabilité, de rejet, …

Les notions : « Il Faut … » ou « Vous devez » ou « Vous ne pouvez pas » … sont très présentes. Elles activent l’obligation de perfection, de ne pas avoir le droit à l’erreur.

Elles nous coupent de notre ressenti, de notre capacité d’analyse objective, de prise de décision adéquate.

Elle détourne notre attention de la conduite, et nous met en dépendance vis-à-vis de l’examinateur.

Il est important :

  • De désamorcer les rumeurs, projections négatives, … qui vous programment à l’échec.

  • De prendre conscience de la vision que vous avez de la situation d’examen.

  • De votre attitude énergétique, émotionnelle, de votre positionnement relationnel.

Les solutions

Outre le coaching individuel, nous proposons des ateliers d’une journée.
Cet atelier peut s’adresser aussi à toute personne en problématique par rapport à l’examen.

Le programme :

  • Objectivation de la situation d’examen

  • Echange entre participants

  • Position d’ancrage

  • Observation de chaque participant.e par la technique de constellation.

 

Phobies - Angoisses au volant - Traumatisme après accident

Conduire vous fait peur, de telle sorte que prendre le volant, vous met dans une tension permanente pour le moins inconfortable, peut-être que vous n’osez plus reprendre la route ou même comme passager, vous vous sentez mal à l’aise.

Cela peut arriver à des conducteurs ayant plusieurs années d'expériences.
Les cas les plus fréquents sont la phobie des ponts, des tunnels et de l'autoroute.


Ce stress peut survenir progressivement, insidieusement sans qu'on en prenne conscience. Au début, ce n'est qu'un inconfort qui grandit et un jour, il peut devenir un blocage.


Il peut aussi s'installer brutalement après un accident que vous avez vécu ou celui d'une personne proche ou non, mais qui vous a particulièrement marqué.


Quoi qu'il en soit cela peut être particulièrement gênant, voire vécu comme un handicap dans notre société où la mobilité est un élément important. 


Les conducteurs, qui vivent ces stress, ont un sentiment de dévalorisation, de frustration, de culpabilité, parfois, …  Souvent, ils ou elles n'osent pas en parler pour ne pas être confronté à l’incompréhension, voire les moqueries d’autres conducteurs.


Je considère que tout comportement, même inadapté, ou tout stress est la conséquence d'un processus mental ou émotionnel logique.


Si ce stress, cette angoisse, ce blocage se sont installés, il y a forcément un facteur déclenchant qui a touché votre sensibilité ou a réveillé la mémoire enfouie d’un événement traumatisant, et qui lui a permis d'exister.


Le coaching de Zen O Volant identifie et décrypte la cause fondamentale du stress, des phobies, des angoisses après un accident.


De là, nous aidons chaque conducteur à prendre conscience de l'origine de ses blocages pour trouver avec elle ou lui les stratégies efficaces pour les désamorcer.


Nous abordons la problématique de 3 angles complémentaires :


•    L’approche comportementale. 
Elle consiste à remettre la personne en situation afin d'observer ses réactions et d'objectiver le contexte, afin que le stress ne puisse plus prendre le pouvoir.
Donner du sens : comprendre comment mon comportement interagit avec la voiture, avec les autres conducteurs, …


•    L’approche psychologique :
Décoder votre personnalité par rapport à vos modes de fonctionnement inconscients, votre vision de la conduite, vos antécédents (expérience d’accident, de gros stress, …), comment la conduite est-elle perçus dans votre entourage (Famille, amis, …)


•    Le rééquilibrage énergétique et quantique :
Il permet d'aller à la recherche de l'élément déclenchant au-delà du niveau conscient pour transmuter les émotions traumatisantes.

Stress - Traumas & Conduite